Unité Etudes des Ecosystèmes Profonds

Code : PDG-REM-EEP

Responsable : Pierre-Marie Sarradin

Secrétariat : Annaig Wittische-Helou

Effectif : 65

Rattachement : Département Ressources physiques et Ecosystèmes de fond de Mer

Site(s) : Brest

Les travaux de l'unité de recherche "Etudes des écosystèmes profonds" sont ciblés sur l'étude des écosystèmes profonds (milieu aphotique) reposant sur les apports détritiques et la chimiosynthèse. A ce titre, ils portent sur les sources hydrothermales des dorsales océaniques, sur les sources de fluides froids en domaine de marges continentales actives ou passives et sur les milieux profonds dont la chaîne alimentaire se fonde sur l'utilisation du carbone détritique (l'immense généralité du milieu profond). La dimension souterraine (subsurface) est considérée comme faisant partie intégrale de ces écosystèmes.

Les recherches menées ont pour but :

  • de développer et réaliser des recherches pluridisciplinaires permettant de décrire et comprendre (y compris pour le compartiment microbien) la composition, la structure et le fonctionnement de ces écosystèmes ;
  • sur la base de l'analyse des génomes, de caractériser les propriétés de protéines d'intérêt ;
  • de participer, voire animer l'effort national et international d'exploration et d'étude des écosystèmes profonds ;
  • de participer à l'effort d'acquisition et de développement de méthodes et d'une instrumentation adaptée à l'exploration et l'observation des grands fonds marins ;
  • de développer et valoriser une capacité d'expertise sur les problèmes d'environnements liés aux impacts anthropiques.

Les disciplines nécessaires à la mise en œuvre des travaux de l'unité de recherche sont très variées et relèvent de trois ensembles majeurs : la biologie, les sciences de l'environnement et les sciences de l'ingénieur :

  • biologie : microbiologie, zoologie, taxinomie, biologie moléculaire, biochimie, écologie ;
  • sciences de l'environnement : physique, chimie ;
  • sciences de l'ingénieur : instrumentation.