Département Ressources Biologiques et Environnement

Code : PDG-RBE

Responsable : Tristan Renault

Effectif : 519

Site(s) : ArgentonBouinBoulogneBrestGuyaneIssyLa ReunionLa RochelleLa TrembladeLorientMartiniqueMontpellierNantesNoumeaPalavasPort-En-BessinRoscoffSaint Pierre Et MiquelonSaint VincentSeteTahitiToulon

Le département "Ressources Biologiques et Environnement" a pour mission de connaître, d'évaluer et de mettre en valeur les ressources des océans, de permettre leur exploitation durable ainsi que de favoriser le développement socio-économique du monde maritime, en particulier les secteurs de la pêche et de l’aquaculture.

L’axe directeur du département est de concilier le développement d’une recherche d’excellence et l’efficacité vis-à-vis des demandes institutionnelles et sectorielles, dans l’objectif d’une exploitation des ressources halieutiques et aquacoles écologiquement durable et socio-économiquement profitable.

L’environnement marin est un système dynamique soumis à une forte variabilité d’origines naturelle et anthropique. Les pressions d’origine anthropique sont diverses : surexploitation des ressources vivantes, rejets de contaminants, changements globaux. Elles ont fortement augmenté aux cours des dernières décennies, générant des évolutions importantes dans les écosystèmes marins et dans les usages qui en dépendent, en particulier en zone côtière.

L’amélioration du bon état écologique et des services rendus par les écosystèmes marins posent des questions complexes : fonctionnalité et biodiversité des écosystèmes, viabilité de l’exploitation des ressources vivantes, politiques publiques de régulation des activités et des interactions entre usages. Cette complexité nécessite une plus grande intégration pluridisciplinaire.

Dans ce contexte, la mise en œuvre de la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin, la réforme de la Politique Commune de la Pêche, la stratégie de la Commission européenne pour le développement durable d’une aquaculture européenne, sont des éléments particulièrement structurants pour les activités du département, dans un continuum observation – recherche - expertise, afin d’identifier des projets mono- ou inter-thématiques (démarche intégrée et approche écosystémique).

A l’échelle nationale, les engagements du Grenelle de la Mer, en perspective d’une politique maritime intégrée, sont également en phase avec des objectifs du Contrat Quadriennal.